enfant obeit

Comment se faire obéir de mon enfant ? c’est la question qui revient régulièrement dans les échanges avec les parents que ce soit sur ce blog, sur les forums de parents, sur les réseaux sociaux… et la seule réponse que je trouve à cette question c’est : Punir un enfant, crier sur un enfant ou taper un enfant sont les seules façons de se faire obéir.

De nombreux parents se sentent gênés et contrariés quand leur enfant ne leur obéit pas, surtout quand ça arrive en public. Après tout quand on dit à nos enfants de ne pas sauter sur le canapé ou de reposer le paquet de bonbons au supermarché, ils devraient le faire non ?… et s’ils ne le font pas, c’est sûrement parce qu’ils sont capricieux, parce que nos enfants sont trop gâtés ou encore parce qu’on manque d’autorité et que l’on est une mauvaise mère ou un mauvais père…

Posez-vous de mauvaises questions , vous obtiendrez de mauvaises réponses

Dans un programme de Tony Robbins, coach en développement personnel, Tony disait une phrase qui m’a marquée : “Posez-vous une mauvaise question, vous obtiendrez une mauvaise réponse…”

On ne peut pas s’attendre à trouver de bonnes solutions lorsqu’on passe à côté de la bonne question, ça paraît logique…

Est-ce que mon rôle de parent est de me faire obéir de mes enfants ?

Cette question est pour moi fondamentale parce qu’elle touche au cœur de notre rôle de parent et conditionne notre schéma de pensées et nos actions. C’est une question que chaque parent qui envisage d’avoir un enfant ou qui en a déjà devrait à mon avis se poser : Est-ce que mon rôle de parent est de me faire obéir de mes enfants ?

Si on prend la définition du mot obéir, dans le Larousse il est écrit :
Obéir : Se soumettre à la volonté de quelqu’un, à un règlement, exécuter un ordre

Obéir implique de ne pas se poser de questions, de ravaler ses objections et de faire ce qu’on nous demande sans broncher.

Pour un enfant, obéir veut dire :
Ne pas apprendre à dire “non” dans des situations dans lesquelles, il devrait dire “non”, par exemple quand un copain l’entraîne dans des situations
Penser que les désaccords se solutionnent toujours par la force plutôt que par le fait de trouver un terrain d’entente.
Ne pas prendre de responsabilités et ne pas réfléchir par lui-même.

Est-ce que c’est vraiment ce dont j’ai envie pour mes enfants ?

Bien entendu, tous les jours nous devons faire en sorte que nos enfants fassent des activités, des tâches qu’ils n’ont pas toujours envie de faire, et qui sont pourtant incontournables que ce soit pour leur santé comme par exemple se brosser les dents ou aller au lit, pour s’adapter à notre emploi du temps, sortir en temps et en heure de la maison, pour le bien-être de la famille, ranger leurs jouets, etc.

Comment faire pour que nos enfants fassent ces tâches ou activités sans que l’on ait à élever la voix, punir ou taper ?

Changer de question pour changer d’approche : Comment faire en sorte que mon enfant coopère ?

Quand on se pose la question de la coopération de nos enfants, on sort immédiatement du rapport de force et du conflit. Cette question nous pousse à trouver des alternatives aux punitions, aux cris ou sévices corporels qui sont inefficaces, qui renforcent les comportements et sont dommageables pour nos enfants et notre relation sur le long terme.

Elle nous rappelle aussi que :

  • la seule personne sur qui on doit prendre le contrôle, c’est soi-même.
  • que nos enfants ne nous appartiennent pas, que ce sont des personnes à part entière avec des droits et une personnalité bien à eux.

Notre intention devient celle d’accompagner, de guider notre enfant, un peu comme un coach, avec 2 ingrédients de base essentiels, l’amour et l’empathie, et ça change tout.

>>> Accédez à la série de vidéos gratuites sur la coopération de nos enfants en renseignant votre prénom et adresse email dans le formulaire ci-dessous ou en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.