education positive

Avant de partager mon point de vue sur l’éducation bienveillante, j’aimerais préciser que j’ai la chance d’avoir grandi auprès de parents à l’écoute, qui jouaient et passaient du temps avec moi et appliquaient certains principes de l’éducation positive. J’ai donc fait l’expérience d’une éducation bienveillante avant de mettre des mots dessus. Et même si je constatais étant plus jeune qu’il n’en était pas de même dans toutes les familles, j’ai toujours eu le sentiment que la plupart des parents avait une intention bienveillante vis à vis de ses enfants.

Cet article participe au carnaval d’articles organisé par Jennifer du site astuces-bienveillantes.com,

Merci Jennifer 🙂

Je pense qu’une majorité de parents aime ses enfants même si elle ne l’exprime pas toujours de la meilleure façon qui soit, que chacun a sa propre histoire et son cheminement, que nombreux sont ceux qui continuent à perpétuer les vieux schémas d’éducation “autoritaire” ou “permissive” avec leurs enfants, soit par inconscience, soit par ignorance ou encore parce qu’ils ont des difficultés à surmonter leurs peurs ou à gérer leurs déclencheurs.

Il est de mon rôle et de celui d’autres parents ou éducateurs d’informer et de partager les bienfaits de la parentalité positive, d’actions bienveillantes pour aider chaque parent à devenir plus conscient et responsable, sans pour autant le faire culpabiliser.

Partant du principe que chaque parent est à priori bienveillant même si ces actions ne le sont pas toujours, je préfère parler d’éducation positive.

Être bienveillante vis-à-vis de soi avant de l’être avec ses enfants

Pour être bienveillante envers ses enfants, il faut d’abord être bienveillante vis à vis de soi… C’est à dire s’aimer et s’accorder du temps, de l’attention. Parce que nos enfants nous demandent de l’énergie et de la créativité pour faire face aux petits tracas du quotidien, sans ces fondamentaux, sans cette bienveillance vis à vis de soi-même, assumer pleinement son rôle de parent est mission impossible.

Concrètement, cela veut dire qu’il faut se dire je t’aime et, si l’on n’a pas une minute à soi, il est indispensable de réaménager notre emploi du temps pour :

– Dégager du temps pour soi, que ce soit pour se détendre, prendre soin de soi (faire du sport, sortir en couple ou avec des amis) ou encore pour partager avec d’autres parents ou une oreille attentive qui ne juge pas lorsque les difficultés de relation avec nos enfants surviennent.

– Avoir suffisamment d’heures de sommeil pour être en forme et être disponible pour les autres et pour ses enfants

… et être bienveillante envers les autres

Je me souviens lorsque j’ai démarré le blog Leo-Melrose qu’une “militante” de l’éducation bienveillante m’a littéralement agressée sur un réseau social interprétant le titre de mon ebook comme de l’éducation “traditionnelle” déguisée. Selon moi, faire preuve de bienveillance, au-delà des mots, c’est aussi prendre le temps de découvrir ce qu’une personne a à partager, lui poser des questions, l’écouter et faire preuve d’empathie à priori, même si bien entendu on a le droit de dire que l’on n’est pas d’accord avec certains propos ou certaines pratiques.

C’est cette façon de communiquer avec les autres qui pour moi démontre une intention bienveillante vis à vis des autres et c’est une belle façon d’inspirer nos enfants en tant que modèle.

Ma vision de l’éducation bienveillante et positive : Un rapport parent-enfant équilibré basé sur le lien et le plaisir d’être parent

Apprendre de nos enfants

Nous avons autant à apprendre de nos enfants que l’inverse. Nos enfants sont les champions de la joie de vivre, de l’enthousiasme, de la découverte en expérimentant- ils ne procrastinent pas- de la connexion à leur cœur et de l’expression de leurs émotions, et ils sont 100% dans le moment présent. Ce sont des qualités que tout adulte devrait souhaiter réveiller ou développer en lui.

Sortir du rapport de force

Avoir un rapport plus équilibré avec nos enfants basé sur le respect mutuel, c’est également sortir du rapport de force et ne plus de positionner en tant que dominant. C’est d’autant plus essentiel qu’en tant qu’adultes, nous sommes, dans la plupart des cas dominants physiquement.

Apprendre à exprimer nos émotions et aider nos enfants à exprimer les leurs autrement

En tant qu’adulte, nous devons apprendre à gérer nos propres émotions plutôt que de les jeter sur nos enfants ou sur notre conjoint. Cela signifie remplacer la violence et l’humiliation par l’amour et le lien avec nos enfants. C’est devenir un parent coach pour encourager à faire les choses plutôt que de se faire obéir.

Contrairement à l’éducation autoritaire qui rend les enfants en colère contre leurs parents ou permissive qui rend les enfants malheureux sans arrêt en train de tester leurs parents. L’éducation positive aide les enfants à s’auto-discipliner et leur donne envie de faire plaisir à leurs parents et de coopérer. L’amour inconditionnel et la connexion avec nos enfants nous servent à les guider et à éliminer la plupart des problèmes de comportement inappropriés.

Apprendre le langage de nos enfants : Communiquer par le jeu

Pour faire passer ces messages à nos enfants et les aider, nous devons apprendre à communiquer différemment : Apprendre le langage de nos enfants, le jeu.

Le jeu est la meilleure façon d’ entrer dans leur monde, de se mettre à leur portée pour leur donner l’affection dont ils ont besoin pour les aider à gérer leurs émotions, et pour prendre en compte leurs besoins et créer le lien vital dont ils ont besoin. Ce lien affectif les rendre libres. Libres de s’exprimer et de se décharger du poids de leurs émotions, libres d’apprendre de nouvelles choses, d’explorer, de s’ouvrir aux autres. Libres de créer leur vie plus tard en se connectant à ce qui est essentiel.

Heureux d’être parent

Pour finir j’aimerais partager un point essentiel : Pratiquer la parentalité positive et bienveillante, c’est pratiquer une parentalité plaisir chaque jour. Pourquoi ? Parce que savoir que l’on donne ce qu’il y a de mieux à donner à nos enfants est gratifiant et parce que le chemin est ponctué de rires et de bonne humeur.

Et toi, quelle est ta vision de l’éducation bienveillante ? Dis-le dans les commentaires 😉

Cet article a 4 commentaires

  1. Genevieve

    Bonjour Cécile, merci encore pour ton magnifique travail pour nous les parents.
    Pour moi, la bienveillance, c’est se mettre à la hauteur de l’enfant, c’est lui parler et communiquer avec elle/lui en étant pleinement présent (belle pratique de pleine conscience du moment présent) à ce qu’il nous dit vraiment et essayer de comprendre ce qu’il ressent en lui, ce qu’il/elle vit comme émotions, de mettre des mots sur ces émotions, pourquoi il veut ou ne veut pas, comment on peut l’aider, le guider. C’est aussi lui exprimer notre avis, notre opinion, lui dire quand on n’est pas d’accord et pour quelles raisons, lui exprimer tout ce qu’on a sur le coeur nous aussi en tant que maman ou papa (belle pratique d’expression de ses émotions) C’est être capable (et le devenir de plus en plus) de faire place à l’écoute plutôt qu’à la colère, l’impatience ou l’énervement. (belle pratique de connexion à notre part de lumière et d’Amour) être parent bienveillant c’est se remettre en question sur notre propre éducation et nos automatismes qui ne sont pas toujours “bons” ou “positifs”, c’est avoir le courage et la force de puiser en soi tous les jours la patience, la part de joueur, la part de clown, la part d’artiste qui amuse les enfants et rend notre quotidien tellement plus agréable et magique. être parent peut parfois être tellement un défi et en même grâce à l’éducation ludique et la bienveillance, ça peut se transformer en pur bonheur de guider nos enfants et de s’améliorer soi-même tous les jours car nos enfants nous éveillent à plus de pureté et d’AMOUR. Belle Journée Cécile et gratitude pour la personne que tu es!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.