Est-ce qu’il t’arrive de ne plus supporter les cris, les rires, le bruit, d’un enfant qui crie particulièrement lorsque vous êtes de retour à la maison après une longue journée ?

Aimerais-tu disposer d’un outil pour revenir au calme sans que tu n’aies à te mettre en colère, sans tensions et sans pleurs ?

 

Le rire, allié de la parentalité ludique

À plusieurs reprises sur ce blog, j’ai partagé tous les bienfaits du rire et notamment dans ludique Attitude, une formation de 2 heures accessible gratuitement pendant 10 jours ici. Le rire dissipe les tensions et pourtant peu de parents l’utilisent…

C’est d’autant plus dommage de ne pas se servir de cet outil allié de la parentalité ludique qu’il est particulièrement approprié et efficace au quotidien. Notamment lorsque nos enfants ont un comportement inapproprié ou encore lorsque le volume sonore grimpe dans la pièce : Le rire nous permet de gérer la situation et d’intervenir sans crier et sans avoir non plus recours à des récompenses ou à des punitions.

 

Il est vrai que nombreux sont les parents qui n’ont pas envie de jouer parce que cela demande un peu de créativité et de légèreté, et qu’ils trouvent difficile d’accéder à ces ressources lorsqu’ils sont fatigués et qu’ils pensent à toutes les autres choses qu’ils ont à faire sur leur to do list.

D’ailleurs, si tu as le sentiment de courir tout le temps et si tu te sens épuisée à la fin de la journée, je t’invite à nous rejoindre dans la méthode MamsTime pour reprendre le contrôle sur tes journées et ton bien-être en 15 jours seulement.

Mais rappelle-toi que le jeu est le langage des enfants

Apporter une réponse ludique, c’est rejoindre les enfants dans leur monde, celui qu’ils connaissent et reconnaissent et c’est se reconnecter avec eux.

Le rire élimine les petits stress qui s’accumulent et sont exprimés s’ils ne sont pas éliminés chaque jour… Et ce sont précisément ces petits stress qui provoquent un changement de comportement de nos enfants : Oppositions, provocation, test, cris, pleurnicheries, etc.

Quand les enfants refusent de coopérer et d’effectuer des activités simples du quotidien, imagine un dépôt entier de sentiments bouillonnants prêt à déborder ou de ressentiments. Et parfois des activités simples telles que se laver les cheveux ou aller au lit deviennent de vrais moments de lutte qui finissent pas entamer notre relation et complicité.

Pour sortir de ces situations et retrouver de la sérénité, le rire est ton allié !

Dans cet article je vais commencer par le commencement, à savoir comment intervenir lorsque tu rentres d’une journée de travail et que tu es confrontée à un brouhaha sonore qui commence à te chauffer les oreilles.

Des jeux à pratiquer « à froid » et « à chaud » pour dénouer les difficultés et retrouver de la sérénité avec nos enfants

Lorsqu’on intervient avec notre panoplie d’outils de la parentalité ludique, on utilise des jeux à pratiquer « à froid » ou « à chaud ».

Intervenir « à froid », c’est intervenir lorsque tout le monde est calme, en dehors des situations de tension palpable. Et c’est particulièrement vrai lorsqu’un problème se produit de manière récurrente.

Intervenir « à chaud », c’est gérer en temps réel lorsque la situation « problématique » se produit.

Le jeu crée la confiance et construit de la résilience chez nos enfants ainsi que de nouvelles connexions neuronales pour les aider à apprendre et à être créatifs.

Laisser les enfants « solutionner leurs problèmes » ou gérer les sentiments qui les tracassent dans le cadre d’un jeu qui les sécurise, est l’un des meilleurs moyens de les faire passer de « je me sens mal » à « je suis dans un état de bien-être ». Sachant que ce qui se passe à l’intérieur se voit à l’extérieur dans leur comportement, tu comprendras pourquoi tu as tout intérêt à revenir à la source du comportement plutôt que de réagir aux symptômes.

Sans compter que le jeu renforce notre relation parent-enfant. Alors pourquoi s’en priver ?

Ici je te partage un jeu à pratiquer « à chaud » au moment même où tu sens le début de la pression monter en toi. Par exemple lorsque tes enfants parlent et rient fort, crient et n’arrivent pas à se calmer.

Habituellement comment évolue la situation ?

Peut-être demandes-tu à tes enfants d’arrêter de hurler ou de parler plus doucement… Ce qu’ils font pendant quelques secondes avant de reprendre de plus belle. Et au bout de quelques minutes, à force de répéter encore et encore tes consignes, tu as du mal à garder ton sang froid et hurle à ton tour et c’est l’escalade.


Ici, je te propose un tout autre scénario…

     

 

Et si on jouait au jeu du Bruit et du Silence pour calmer un enfant qui crie ?

Avec ce jeu du bruit et du silence ou de l’ogre et de la souris, nous allons explorer l’amplitude sonore avec nos enfants.

A tour de rôle, demande à tes enfants de crier le plus fort possible et de faire autant de bruit qu’ils peuvent comme pourrait le faire un OGRE. De ton côté, tu peux te boucher les oreilles et amplifier ta réaction ludique « ça me casse les oreilles ». Une fois que chacun, toi y compris, l’a fait, refaites un tour chacun en faisant autant de bruit que possible. Et à la fin faîtes le plus de bruit tous ensemble en même temps.

Ensuite demande à tes enfants d’être le plus calme possible et de faire le minimum de bruit possible par exemple en murmurant comme une SOURIS. Comme pour le bruit, fais 2 tours chacun et un tour commun.

On pourrait croire qu’en jouant à ce jeu la situation empire mais au contraire… Et c’est toute la subtilité de la parentalité ludique, parce que grâce au jeu, certes on crie et on fait du bruit dans un premier temps mais on canalise cette énergie pour se libérer et se détendre et provoquer le rire de celui qui observe. Et en intégrant le jeu en tant qu’adulte, en participant avec nos enfants (la clef est là) on reprend la main sur la situation et on crée la connexion avec nos enfants.

Laisse moi un commentaire pour me dire comment s’est déroulée la session de jeu avec tes enfants 😉

Cecile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.