creativite

Aider nos enfants a développer leur créativité est un must. Ici je ne parle pas seulement de créativité artistique, bien que ça fasse partie du jeu, parce qu’être créatif est un talent qui touche tous les domaines de notre vie : à notre relation aux autres, à nos activités personnelles ou professionnelles, à notre vie émotionnelle, etc.

Être créatif, c’est être capable de :

  • Trouver des solutions facilement
  • S’adapter au changement,
  • Savoir faire avec les ressources que nos enfants ont à leur disposition et les qualités qu’ils ont en ce moment même, dans n’importe quel contexte
  • Savoir saisir des opportunités quand elles se présentent
  • Leur donner le goût d’apprendre, une qualité essentielle qui leur servira toute leur vie et pas seulement pendant leur scolarité.

Et la bonne nouvelle c’est que, même si certains enfants ont plus de facilités que d’autres, c’est une qualité qui se travaille et s’acquiert donc chacun de nos enfants peut développer sa créativité si on lui en donne les moyens.

Que faut-il faire pour aider nos enfants à développer leur créativité ?

1/ Offrir du “vrai” temps libre à nos enfants

Je discutais avec un membre de ma famille il y a quelques temps et elle me disait qu’elle en avait marre de courir tout le temps du lundi au samedi pour emmener ses enfants à leur cours d’anglais, à leur cours de natation, à leur cours de basket, à leur cours de guitare et à leur cours de dessin. Et quand je lui ai demandé si ses enfants n’en avaient pas marre eux non plus, elle m’a dit que c’était bien pour eux, pour leur épanouissement de faire ces d’activités…
Je sais que ce qu’elle me disait partait d’un bon sentiment, que cette maman comme beaucoup d’autres a envie de bien faire, de donner les meilleures chances à ses enfants de réussir. Mais si on remplit chaque petit créneau horaire de la semaine de nos enfants, on les prive de la première ressource dont ils ont besoin pour développer leur créativité c’est à dire de… temps libre.

Ici je parle de vrai temps libre…

Celui pendant lequel nos enfants ne sont pas sous nos directives et ne sont pas non plus scotchés devant la télé qui les abrutit ou devant un jeu vidéo qui les rend accros. Non, c’est du temps vraiment libre durant lequel, ils peuvent inventer des histoires, créer, construire, jouer un rôle, avec ou sans nous.
C’est ce temps vraiment libre qui leur permet de mieux se connaître et de se découvrir une passion par exemple, de développer leur curiosité et l’envie d’explorer ce qui les entoure.

Oui mais quand mon enfant n’a pas d’activité à faire, il s’ennuie…

2/ Aider nos enfants à gérer leur temps et leurs “je m’ennuie”

Si aujourd’hui vos enfants n’ont pas une minute à eux, il est fort probable que si vous leur donnez pour la première fois un peu de temps pour eux sans aucune activité prévue, ils vous disent “je m’ennuie…”
Et ils vont râler… C’est normal, ils sont confrontés à un “vide” et ils n’y sont pas habitués.

Quand les enfants s’ennuient, c’est généralement parce que :

  • Ils ont besoin de notre attention, de notre affection pour recharger leurs batteries
  • Ils sont tellement habitués à être devant un écran qu’ils n’ont pas le réflexe de se poser et de chercher eux-mêmes une solution de jeu
  • Ils ont l’habitude que leur vie soit organisée et structurée avec des activités qui s’enchaînent et ne savent donc pas quoi faire de leur temps libre

=> Étape 1 : Vérifier que leur besoin d’affection est rempli

Donc s’ils disent je m’ennuie, notre 1er réflexe doit être de leur donner notre attention et notre affection pour s’assurer que leurs batteries sont rechargées, par un câlin “amélioré” : Par exemple, on les prend dans nos bras “hum tu t’ennuies, quelle horreur, mais qu’est-ce qu’on va pouvoir donc faire pour chasser cet ennui qui nous embête”…

=> Étape 2 : Leur apprendre à gérer leur temps libre et à découvrir par eux-même

Plutôt que d’allumer la télé, ou de leur donner la possibilité de jouer à un jeu vidéo ou leur passer notre smartphone 🙂 on peut en profiter pour leur donner des clefs pour apprendre à gérer leur temps libre et leur permettre de découvrir ce qu’ils aiment faire :

On leur dit qu’on veut bien les aider mais que c’est leur mission de trouver une occupation et d’être créatifs et si on voit qu’ils n’y arrivent pas, on peut leur suggérer des idées et leur poser des questions : “et si on sortait tes déguisements… et si tu allais dans le jardin… ou tu m’aides à préparer ce gâteau ?

Plus on donne à nos enfants le temps de jouer librement sans activité organisée, plus ils apprennent à être créatifs, moins ils diront je m’ennuie, c’est aussi simple que ça. Et accessoirement, plus vous les éloignerez des écrans, plus ils seront coopératifs 😉

3/ Donner à nos enfants un espace à eux

developper creativite enfantPour les aider à jouer librement, c’est bien de leur trouver un espace où ils peuvent s’exprimer et mettre le bazar, que ce soit leur chambre ou une autre pièce dans votre maison. Il y a quelques jours, je discutais avec une maman qui suit le blog et elle me disait qu’elle ne supporte pas que ses enfants mettent le bazar et je comprends que c’est usant de voir des jouets partout…

Je lui ai suggéré de trouver un endroit spécifique dans leur appartement où ses enfants pouvaient mettre ce bazar puis ranger parce que si on les prive d’un espace comme ça, c’est impossible pour eux d’être créatifs.

Même dans un petit appartement, il y a toujours moyen de trouver un petit coin aménagé pour le jeu libre quitte à utiliser la table du salon pendant un laps de temps et de prévoir de grands sets de table pour la protéger.

Par exemple chez une amie, les enfants ont accès à un tout petit espace composé d’une petite table avec 2 petites chaises et des caisses de jouets et fournitures pour créer (blocs, papiers, feutres, etc.). Ils peuvent s’y amuser et ont reçu des consignes, des règles claires pour ranger une fois qu’ils ont terminé, ils sont habitués maintenant et l’avantage c’est qu’ils peuvent utiliser cet espace dès qu’ils ont du temps libre.

4/ Donner à nos enfants la chance de rater

C’est assez contre-intuitif, et pourtant on apprend en faisant des erreurs, les adultes comme les enfants. Et même si dans notre système scolaire français il y a peu de place pour l’erreur qui est immédiatement entourée d’un stylo rouge ou soulignée comme une punition, laisser nos enfants se tromper et recommencer est l’un des meilleurs cadeaux que l’on puisse leur faire parce que c’est comme ça que l’être humain apprend le mieux !

Si vous regardez un enfant faire ses premiers pas, tomber et se relever, c’est comme ça qu’il apprend à marcher. Imaginez si vous lui disiez à la première chute : “Non laisse tomber, tu n’es pas doué, tu n’y arriveras pas…”

“Rater et rater encore, c’est apprendre à persister pour progresser pas à pas et arriver à un meilleur résultat à chaque fois.”

Donc encourager nos enfants à faire, même si ce n’est pas parfait, puis à refaire, c’est aussi les encourager à être créatifs pour voir comment ils peuvent modifier les choses et s’améliorer.

5/ Leur offrir des cadeaux qui favorisent l’imagination et la créativité

Bientôt leur anniversaire, une fête, Noël ou toute autre occasion ? Quand un autre parent vous demande : Qu’est-ce que je peux offrir à ton fils ou ta fille ?  Demandez-lui de lui offrir des fournitures telle que colle, paillettes, peinture, blocs, maquillage, pâte à modeler plutôt qu’un jouet tout fait. Vous pouvez même fabriquer certains produits finis avec vos enfants comme la pâte à modeler par exemple.

Vous pouvez trouver des idées d’activités créatives ici ou encore sur le site de Cécile (l’autre Cécile 🙂 où vous trouverez une mine d’idées créatives à faire avec vos enfants.

Chez des amis, toutes les fournitures pour créer se trouvent dans deux grosses caisses qu’ils sortent régulièrement pour laisser libre court à l’imagination de leurs enfants. En général, ils profitent d’un après-midi le weekend pour se mettre tous les 4 autour de la table de leur salon, chacun faisant son activité libre : Lecture, jeu, collages, etc. C’est aussi une bonne façon d’être ensemble en famille et de se relaxer.

Contrairement aux apparences, dans cette vidéo je n’étais pas seule… ma fille était assise derrière moi et si vous êtes observatrice vous la verrez bouger à un moment. Si je vous disais que quelques minutes avant de tourner cette vidéo, elle est venue me voir en disant “je m’ennuie…” du coup je lui ai dit d’écouter ce que j’allais dire dans la vidéo et elle a trouvé de quoi s’occuper en créant des bracelets avec de petites perles, elle est pas belle la vie ? 🙂

Dites moi dans les commentaires comment vous gérez l’emploi du temps de vos enfants et si vous êtes prête à leur donner plus de temps libre

A vous de jouer !

Cecile

ps : Merci Kika pour avoir inspiré cet article 🙂

 

Cet article a 12 commentaires

  1. bollaerts

    Nos enfants ont 13 et 14 ans, l’un a beaucoup d’humour et l’autre est très philosophe et inspirée par le bien… Ils développent ces qualités pratiquement sans notre aide. Ils ont quand-même beaucoup d’activités, mais réfléchissent beaucoup et sont assez disposés à trouver des solutions à leurs problèmes, ou aux nôtres.

    Nous avons beaucoup joué avec eux en tout cas quand ils étaient plus petits.

    Mais un des deux a des difficultés à l’école, n’a pas une bonne mémoire de ce qu’elle lit, mais bien de ce qu’elle vit..
    Elle prend du temps en étudiant… Mais dans la vie de tous les jours ou en visionnant un film, elle a de très bonnes réactions.

    La vie de famille est en général très agréable, bien que l’on n’ait pas les meilleures relations qui soient avec nos propres parents.

    J’avais déjà entendu parler du bien fait du temps vraiment lire.

    MErci pour votre site.

    Anne

  2. Cécile

    Je suis d’accord à 200% (tu t’en doutes 😉 ) En ce moment je vois mes garçons trouver de quoi s’occuper, être créatifs, tout seul, de plus en plus souvent et, surtout, de plus en plus souvent ensemble !
    J’adore leur super constructions légos ou Kapla, leurs cabanes de bric et de broc aux histoires rocambolesques avec ces panneaux “monstres interdits” qu’ils dessinent et collent ensemble sur toutes les portes, les créations faites avec des riens trouvés de-ci de-là (hier j’ai un un bonhomme en rondelles métalliques pendant que mon grand regardait son père bricoler)… Mon grand veut désormais que je publie ses tutos sur mon blog (il va finir youtubeur DIY ^^)
    Bref, on rigole bien et ça fait plaisir !

    Et merci beaucoup pour le lien 🙂

  3. Kika

    Merci beaucoup Cécile pour cet article très inspirant, pas d’activité organisée pour ma puce de 3 ans mais que de l’impro… Découpage, collage, grosses perles à enfiler, blocs de construction (constructions aussitôt détruites bien sûr 😉 Je collais déjà sur les murs de la cuisine ses peintures et dessins. Sa déco de chambre, c’est elle qui la fait en collant de grands stickers de son choix partout où elle le souhaite, nous avons juste peint ses murs en blancs. il ne me reste plus qu’à vider sa cabane pour lui offrir son espace libre (qu’on n’aura même pas besoin de ranger du coup). Je trouve aussi que conduire les petits sur la voie de la créativité développe une qualité qui me paraît essentielle quand on est adulte : l’ouverture d’esprit. Merci pour toutes ces clés qui me permettent désormais de structurer ce projet de temps libre ! Pour contribuer un peu, je mets à la dispo de qui le souhaite un support d’un jeu totalement créatif consistant à peindre avec les doigts, mains, poings ou pieds en créant des univers (animaux ou autres). Très simple pour des heures d’amusement, envoyer un mail à panthereluisante@gmail.com pour le guide de démarrage, en quelques minutes les enfants de tout âge s’approprient le jeu et laissent libre cours à leurs idées tout seuls ! Bonne fin de semaine pleine de jeux

    1. Cécile

      oui tu as raison kika, les enfants créatifs sont ouverts à la nouveauté et apprennent à ouvrir leur esprit, et on en a bien besoin de personnes ouvertes d’esprit dans le monde d’aujourd’hui et de demain !
      merci pour le partage du support de jeu que tu proposes 😉

  4. Vemma

    Bonjour Cécile,

    je me retrouve bien dans votre article. Nos filles (4 et 6 ans) font chacune une activité sportive, mais c’est tout. Elles regardent la télé le samedi matin uniquement et jouent à la tablette ou smartphone une fois de temps en temps (même pas une fois par semaine), le reste du temps je les laisse entièrement libres de leurs activités. Elles jouent énormément ensemble : leur plus récente aventure a été de se créer une cabane sous le lit surélevé de l’aînée. Elles ont été chercher tous les plaids de la maison et tous les coussins qu’elles ont trouvé. Elles ont même décidé de s’endormir dedans le soir. Sinon elles ont des lecteurs CD avec des CD de musique ou d’histoire qu’elles peuvent écouter quand elles veulent. Elles dessinent beaucoup et nous faisons des activités ensemble quand elles le demandent. Par exemple, mercredi nous avons fait des bonshommes de neige en chaussette et samedi dernier de la cuisine. Je réalise que cela fait très longtemps que je n’ai entendu aucune des deux me dire “je m’ennuie”.

    Vemma

  5. Olivier

    Merci Cécile, de nouveau, pour tes conseils.
    Cela m’a rassuré de t’entendre dire que ce n’est pas nécessaire de bourrer l’agenda des enfants car une de mes hantises est de devenir leur taximan…! Déjà, comme pour les fruits et les légumes, j’essaye de leur faire passer le message que les activités c’est local! Sorry mais je peste un peu sur les parents d’une copine de classe de la grande qui ont organisé l’annif de leur fille aujourd’hui à Troutroulessapins: 3/4 heure de route pour s’y rendre!!! Non mais ça va pas…! Heureusement, l’aller était assuré par une autre Maman, le retour c’était moi.
    Sinon, pour les occuper: le collier de perles c’est assez “zen”, la cabane dans le salon avec des vieux cartons et j’adore les constructions Kapla. Pour le moment, on est au stade où c’est moi qui construit, ensuite ils aménagent la cabane ou démolissent la tour Kapla… Mais, même si ça me semble être une étape obligée, je me demande si mon implication ne devrait pas être moins grande et plus imparfaite pour ne pas les intimider dans le processus. Je crains qu’ils se disent: “La Cabane ou la construction Kapla, c’est Papa, l’aménagement et la démolition, c’est nous. Même si ça doit être très amusant de démolir la grande tour Kapla de Papa, c’est pas très créatif, donc ça me donne l’impression d’un échec dans l’idée de “créativité”…!
    Olivier

    1. Cécile

      Merci de ton commentaire Olivier !
      j’aime bien le local aussi côté consommation et activités (j’avais jamais entendu parler de “Troutroulessapins” ça m’a fait bien rire 🙂 Avec tes enfants c’est chouette que tu participes à la construction avec eux, tu n’as pas à culpabiliser pour ça, au contraire c’est du temps avec eux dont ils se souviendront longtemps et que beaucoup d’autres enfants rêveraient de partager avec leur papa. En plus si tu aimes les constructions Kapla, il n’y aucune raison de t’en priver et de priver tes enfants de ta présence 😉
      De temps en temps, c’est pas mal de s’extraire pour les laisser gérer tout tout seuls que ce soit ce jeu ou un autre, quitte à rester à proximité et faire ce qui nous plaît pendant ce temps que ce soit écouter de la musique, lire ou autre… S’il sont habitués à ton intervention, ils vont peut-être dire qu’ils ne savent pas comment faire ou que leur tour n’est pas aussi belle que la tienne et dans ce cas tu peux peut-être leur donner une orientation la 1ere fois du type : faîtes moi la tour la plus haute qui soit, ou la plus rigolote qui soit par exemple. Petit à petit ils vont prendre goût à faire par eux-même et tu pourras t’extraire parfois du jeu pour leur laisser ce temps créatif;) A bientôt

  6. Cécile Aucagos

    Bonjour Cécile et merci pour ton partage !

    Je suis enseignante et je suis convaincue qu’il est essentiel de laisser jouer librement les enfants, même à l’école !

    Ils apprendront tellement de choses: explorer, devenir autonome, apprendre à avoir une intention puis un projet, développer leur créativité et leur imaginaire, à tâtonner…
    C’est aussi un moment pour eux, avec eux-mêmes, pour rêver.

    A l’école, ils passent leur temps à suivre des consignes. Ce qui est épuisant !
    On en fait des suiveurs, des obéisseurs.
    Grâce au temps libre, on les rend autonomes et créatifs !

    Une autre idée : laissez-les jouer librement dans la nature !
    Cela leur apportera tellement pour leur santé, leur développement physique et psychique.

    1. Cécile

      Bonjour Cécile !
      ça me fait plaisir de lire “laisser jouer les enfants librement même à l’école” de la part d’une enseignante 😉
      merci pour la suggestion dans la nature, c’est vrai que l’on a tendance à garder nos enfants à l’intérieur surtout l’hiver dans nos contrées et parfois on a du mal à les faire sortir parce qu’ils sont agrippés à leur écran mais c’est tellement bénéfique de prendre l’air comme tu le dis.
      Au plaisir 🙂
      Cecile bis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.