apprendre en s'amusant

Cet article fait partie d’un carnaval d’article organisé par Coline et Rémy du Blog Petites Chasses au Trésor

Faîtes-vous partie des parents qui n’aiment pas jouer avec leur enfant parce que vous trouvez le jeu ennuyeux ou que vous êtes trop fatiguée pour vous y mettre ?

Je pourrais vous dire que le jeu est le langage universel et le job quotidien de nos enfants, qu’apprendre en s’amusant n’est pas réservé qu’aux êtres humains : tous les mammifères jouent, c’est de cette façon qu’ils apprennent tout ce qui leur sert dans leur vie d’adulte, depuis trouver de quoi se nourrir jusqu’à savoir comment se comporter avec les autres.

Je pourrais ajouter que le jeu est un facilitateur dans l’absorption des informations et l’apprentissage de nouvelles compétences parce que c’est une activité 100% plaisir pour nos enfants.

Aujourd’hui, j’aimerais partager un autre aspect des bienfaits du jeu avec nos enfants : Le jeu permet à nos enfants d’apprendre à gérer leurs émotions.

Apprendre à gérer nos émotions en s’amusant

Chaque jour, nos enfants sont confrontés à des situations qui génèrent des émotions souvent difficiles à gérer pour eux :
– la peur (et s’il y avait un monstre sous MON lit ?)
– la jalousie ( peut-être que papa et maman préfèrent mon petit frère…)
– l’humiliation (la maîtresse a pris cet air surpris quand je lui ai dit que je ne savais pas ça et toute la classe a rigolé…)
– la colère (C’était à mon tour de jouer !)
– la déception (Personne ne s’intéresse à moi ?!)…

Ces scènes banales du quotidien provoquent de fortes émotions chez nos enfants. Et c’est à travers le jeu, qu’ils se libèrent de ces émotions et plus spécifiquement à travers le rire qui modifie la chimie dans leur corps en réduisant sensiblement les hormones du stress et en augmentant les hormones du lien.

Imaginez maintenant un instant que grâce à des jeux spécifiques, pratiqués avec vos enfants dans un laps de temps limité soit 10 minutes voire 5 minutes seulement, vous viviez non seulement un moment unique de connexion avec votre enfant, mais que vous parveniez ensemble à éliminer la plupart des comportements difficiles qui vous empoisonnent la vie aujourd’hui.
Imaginez que grâce à la pratique régulière de ces jeux, vos enfants apprennent non seulement à gérer leurs émotions mais aussi à développer leur intelligence émotionnelle.
Imaginez qu’en jouant de cette façon avec vos enfants, vous retrouviez plus d’énergie chaque jour.

Est-ce que cela ne vous encouragerait pas à jouer un peu plus avec vos enfants ?

Au delà du témoignage de parents que vous pouvez retrouver sur ce blog ou de ma propre expérience, je vous encourage à tester et faire vous même l’expérience des changements spectaculaires que le jeu peut apporter dans votre relation avec vos enfants.

C’est la raison pour laquelle je souhaite partager avec vous 3 types de jeux à pratiquer avec vos enfants pour les aider à apprendre à exprimer sainement leurs émotions.

3 types de jeux pour développer l’intelligence émotionnelle de nos enfants et la nôtre

1- Apprendre à libérer nos émotions grâce aux jeux de contact physique :

Les enfants sont beaucoup plus dans le physique que les adultes. Quand les émotions bouillonnent en eux, leur corps à besoin de se décharger de ce trop plein d’énergie. C’est l’une des raisons pour laquelle ils ont bien plus d’énergie que nous, et c’est aussi la raison pour laquelle c’est épuisant pour nous…

Ce qui est absolument génial, c’est que nous pouvons tirer partie de ce processus pour favoriser le bien être de nos enfants et le notre !

Quand on joue à des jeux physiques avec nos enfants, ils rient à gorge déployée, ils transpirent et crient. En d’autres termes, ils se déchargent de ces mêmes hormones du stress qu’ils auraient déchargées autrement, par exemple par une crise de colère ou de rage, si nous n’avions pas joué avec eux.

Et comme nos enfants apprennent en jouant, quand on leur apprend à gérer leurs émotions par le jeu, ils comprennent immédiatement le message et intègrent parfaitement ces nouveaux outils.
Sans compter que le bénéfice n’est pas que pour nos enfants…

Jouer et gagner en énergie en tant que parent

Si vous vous sentez épuisée après une longue journée, il est fort probable que comme moi, vous ayez plus envie de vous poser sur le canapé que d’initier un jeu de contact physique. La bonne nouvelle c’est que ces jeux n’ont pas besoin de durer longtemps – encore une fois 10 minutes tout au plus et parfois même 2 minutes suffisent quand on prend l’habitude avec nos enfants.

La plupart des parents que je connais qui se mettent à jouer régulièrement avec leurs enfants trouvent même ça énergisant. Tout simplement parce que ce sont les tensions et les irritations que l’on ramène à la maison qui nous épuisent. Tout comme nous enfants, quand on joue, on se libère des hormones du stress et on récupère de l’énergie.

Donc quand votre enfant vous demande de jouer avec lui, dîtes lui que vous voulez bien jouer à la poupée ou construire une maison en blocs de construction avec lui mais que vous aimeriez d’abord faire un jeu de contact physique avec lui

Quelques exemples ?

  • Bataille d’oreiller
  • Bataille de boule de neige
  • Jouer à la bagarre
  • Bataille de chaussettes (se chiper les chaussettes que l’on porte)…

Quelques règles à annoncer avant de démarrer le jeu :

1/ on ne tape pas au dessus de la ceinture
2/ on arrête immédiatement quand un des joueurs dit “stop!” ou un mot rigolo choisi à l’avance comme “carotte”
et on laisse nos enfants prendre le dessus en les ratant.
ici grâce au jeu physique, on enseigne à nos enfants à se détendre et éliminer leurs petits tracas, leurs petites tensions et leur trop plein d’énergie.

2- Apprendre à surmonter nos peurs grâce à l’inversion des rôles

L’inversion des rôles aide nos enfants à guérir de certains traumatismes et les aide à surmonter leurs peurs. En rejouant une situation vécue et en prenant le rôle de l’enfant on associe une nouvelle image, un nouveau sens et de nouvelles émotions à cette scène pour aider notre enfant à passer un cap et puis on les aide à exprimer leur malaise et à guérir.

Par exemple, si votre enfant a du mal à s’adapter dans a nouvelle classe à l’école, s’il est en retrait et n’ose pas aller vers les autres enfants, on peut l’aider à surmonter cette timidité passagère en prenant le rôle du “timide”.

A l’approche de l’école, on peut se cacher derrière notre enfant en disant : “oh noon j’ai trop peur, je ne veux pas aller à l’école”. On peut prendre la main de notre enfant et le tirer en arrière en faisant semblant de vouloir retourner à la maison. En jouant cette scène de manière loufoque, on provoque le rire et on aide notre enfant à prendre confiance. Il y a de fortes chances qu’il essaie de nous convaincre d’aller à l’école sans crainte…

Une autre façon d’inverser les rôles et d’utiliser des personnages, des figurines, des peluches pour créer une scénette. Dans ce cas on crée une histoire pour reproduire une situation qui a posé problème à notre enfant et dans laquelle il va pouvoir s’identifier. L’intérêt de ce type de jeu est qu’il peut se pratiquer avec nos enfants dès le plus jeune âge.

Par exemple avec un enfant de 2 ans qui a du mal à intégrer le concept du “ce jouet est à moi / ce jouet est à toi” et avec le partage,  une maman a pratiqué le jeu du “c’est à moi” avec son enfant, jeu initié par l’enfant qui reprenait systématiquement des mains de sa mamans sa peluche en disant c’est à moi et en riant.

3- Apprendre à vivre avec les autres en pratiquant des activités créatives que l’on soit fille ou garçon

On sous-estime souvent l’intérêt et les bienfaits des activités créatives dont on se sert “uniquement”pour occuper nos enfants.

Les activités créatives sont aussi un excellent moyen d’aider nos enfants à :

  • développer leur créativité
  • trouver des solutions à des problèmes
  • développer leur motricité fine
  • s’exprimer
  • Et créer du lien entre nos enfants et nous

Finalement dans la vie de tous les jours, nous avons peu d’occasions de passer du temps ensemble autour d’une table à part au moment des repas et de faire quelque chose ensemble qui permet de s’exprimer librement. Et ce n’est surtout pas réservé qu’aux filles !

Encourager nos garçons dès le plus jeune âge à créer, construire, bricoler avec une activité créative, c’est aider les enfants à apprendre l’empathie, l’écoute, et à être plus connectés à leur cœur, des qualités essentielles pour vivre avec les autres.

Alors prêts à jouer ?

Partagez cet article si vous avez aimé !

Merci à Coline et Rémy 🙂

http://petiteschassesautresor.com/apprendre-en-samusant/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.