Cet article sur la confiance en soi a été écrit par Albain de Petit Pousse.

En tant que parents, nous voulons la santé et le bien-être de nos enfants. Nous nous efforçons d’assurer une bonne estime, du bonheur, de la sécurité et de l’amour. Élever un enfant est une aventure en tant que tel, mais les parents ne sont pas les seuls à y participer. Enseignants, amis, camarades et inconnus ont aussi une part à jouer sur le développement de l’enfant.

Carl Pickhardt, psychologue et auteur de 15 livres sur la parentalité positive, explique qu’un enfant qui manque de confiance en soi sera réticent à essayer des choses nouvelles parce qu’il a peur d’échouer ou de décevoir les autres. Tout ce que nous enseignons à nos enfants doit commencer avec nous. Pour développer la confiance de son enfant,
alors, les parents doivent aussi travailler leur confiance. Nous ne pouvons pas donner ce que nous n’avons pas.

Sans tarder :

9 facteurs appuyés par la science pour développer la confiance en soi de son enfant

1. Laisser son enfant résoudre ses problèmes par lui-même

En tant que parents, nous avons du mal à voir nos enfants échouer et batailler. Mais il est primordial de leur apprendre à résoudre des problèmes et trouver des solutions adaptées. Ils peuvent demander de l’aide, mais au final, c’est à eux de trouver la meilleure solution possible à leur défi.

Partagez avec votre enfant les choses que vous avez vécu et comment vous avez résolu ces problèmes. En témoignant et en entendant des exemples, ils peuvent déterminer la meilleure voie d’action pour eux-mêmes.

La confiance se développe à force de résoudre des problèmes, donnez-leur l’espace pour développer de la persévérance.

2. Approuver et soutenir la curiosité.

Les parents qui jouent avec leurs enfants créent un lien d’amour et de respect. Permettre à votre enfant d’explorer le monde est un cadeau. Nous vivons dans un monde ou il faut obtenir des résultats en appuyant sur un bouton.

La technologie est merveilleuse, mais beaucoup d’enfants n’explorent pas suffisamment le monde extérieur. Dès le plus jeune âge, encouragez votre enfant à sortir de sa zone de confort, et l’ordinateur met rarement en difficulté.

Encouragez votre enfant à poser des questions, même si cela vous fatigue parfois de réponse. Poser les bonnes questions, c’est obtenir les bonnes réponses (valable pour enfants et adultes !). Pour se montrer curieux, un enfant doit déjà se sentir en sécurité et aimé. Il pourra alors explorer de nouvelles choses, prendre des risques et découvrir le monde.

3. Enseigner à son enfant les bases du succès

Bizarrement, les règles du succès peuvent s’apprendre. Personne ne dit que c’est facile à mettre en place, mais c’est plutôt simple à comprendre et à enseigner. 90% du cerveau de votre enfant se développe avant 11 ans. Vous avez donc une opportunité en or pour lui transmettre les fondements de la réussite.

Pour cela, je vous invite à télécharger gratuitement notre formation vidéo “Un enfant social et épanoui dans ses relations” , où vous pourrez découvrir de nombreuses clés à partager avec votre enfant.

Il est essentiel d’enseigner à votre enfant qu’il peut travailler dur et connaitre le succès. Je suis choqué de voir le nombre d’enfants qui se croient bête ou nul à l’école. Retenez bien ceci : pour réussir, votre enfant doit déjà croire que c’est possible, alors faites attention à ce qu’il pense de lui-même.

Il est également important de les encourager quand ils accomplissent des choses à l’école ou à la maison. Leur confiance en soi augmente lorsqu’ils se sentent soutenus.

Élever un enfant confiant et sain signifie être réaliste et comprendre ses forces et ses faiblesses. Ils doivent apprendre que tout n’est pas simple et rapide, mais en essayant et en persévérant, ils peuvent atteindre n’importe quel but qu’ils se fixent. Ils peuvent ne pas être bons à une chose, mais ils peuvent constamment s’améliorer.

4. Participer à l’éducation de son enfant

Il ne s’agit pas seulement d’être en contact avec les enseignants, les enfants doivent savoir que leurs parents sont pleinement investis dans leur éducation. Un enfant qui sait qu’il peut compter sur ses parents a tendance à travailler plus fort. Par exemple, vous pouvez passer des moments à étudier ensemble, ou lire un livre.

Les aider à apprendre devient également du temps passé en famille. Les enfants ont besoin de discipline et d’une routine pour pouvoir se développer et se sentir suffisamment en sécurité pour tenter de nouvelles choses.

5. Donner des responsabilités à son enfant

Les enfants doivent participer aux corvées. Lorsqu’ils nettoient leurs chambres, ou tondent la pelouse, ils doivent se sentir fier de leur travail. Donner des responsabilités à son enfant augmente son estime et sa confiance. Ils savent que s’ils font ces choses, ils seront récompensés. Il ne s’agit pas nécessairement de récompenses physiques,
il peut s’agir d’un merci, d’un moment en famille et de la fierté d’avoir contribué.

Donner des responsabilités et faire qu’ils aillent au bout des choses, développe leur discipline et leur confiance en eux.

6. Aider son enfant à partager ses sentiments

Il est essentiel, en tant que parents, de permettre à votre enfant d’exprimer ses sentiments. S’il pleure, lui dire d’arrêter ajoute de l’anxiété et du stress. Honorez les émotions de votre enfant, surtout quand ils essaient de les exprimer d’une manière saine avec vous. Nous voulons tous être entendus. Nous voulons tous savoir que nous importons. Quand un enfant se sent blessé, nous avons l’occasion de lui montrer que tout va bien et trouver des solutions. C’est dans ces moments d’expression que la confiance se créée. Nous voulons qu’ils verbalisent et expriment ce qu’ils ressentent au fond. Cela est sain.

7. Reconnaître et encourager la persévérance de son enfant

Maureen D. Healy, partage ses conclusions sur PsychologyToday : “Faites des éloges à votre enfant, pas nécessairement sur ce qu’il fait. Une erreur courante dans la parentalité est de se concentrer uniquement sur ce que votre enfant fait (c’est en pratiquant le violon, qu’on obtient de bonnes notes) au lieu de vous concentrer sur ce que votre enfant est en ce moment.

Les enfants développent leur confiance lorsqu’ils se sentent bien à l’intérieur. Peu importe qu’ils soient bons, compétents ou intelligents. L’échec enseigne l’adversité et la résilience. Il ne s’agit pas de gagner, mais d’aller de l’avant, même dans les moments difficiles.

8. Donner des défis à son enfant

Les enfants ont besoin de stimulations pour que leur cerveau se développe correctement. Offrir à vos enfants des défis, des projets et des activités amusantes les enrichit.
Ils se sentent alors accomplis et ils apprennent.

La confiance vient de l’acte et de l’accomplissement. Plus ils font quelque chose, plus ils se sentent à l’aise. Il en va de même pour le sport, les projets scolaires et les loisirs. Encouragez l’imagination. Ce sont des composantes de l’apprentissage et de la réussite à l’âge adulte.

9. Ne pas juger ou critiquer les performances de son enfant

Il y a une différence entre la critique constructive et encourager la performance de votre enfant. Au lieu de complimenter votre enfant de cette manière “Tu es tellement intelligent !” Soyez spécifique.

Dites-lui: “Tu as fait du bon travail à ton contrôle d’orthographe” ou simplement “Tu as fais tes lacets seul comme un grand !”. Ou encore, au lieu de lui dire qu’il est le meilleur de l’équipe, quand vous ne le pensez pas vraiment, dites-lui plutôt qu’il a tout donné, et que la prochaine fois, il essayera de faire encore mieux.

Un enfant qui reçoit de l’amour et du soutien à la maison peut surmonter à peu près n’importe quoi.

Juste avant de vous quitter, voici un cadeau pour vous remercier de votre lecture :

Il s’agit d’une boite à outils pour accompagner positivement votre enfant et surmonter ses difficultés.

Merci à Cécile d’avoir publié mon article.

De l’amour et de la joie,
Albain de Petit Pousse

merci Albain 🙂

Cet article a 2 commentaires

  1. Bahia

    Merci Albain et Cécile pour cet article. Mon fils de 7 ans est un enfant hyper sensible qui manque cruellement de confiance en lui. il dit tout le temps qu’il est nul, qu’il est bête, qu’il n’est pas normal… Ca me fait vraiment mal.
    Il se sent nul s’il ne réussit pas du 1er coup. A contrario, lorsqu’il est bon dans un domaine, ça le booste, mais il a tendance à se sur-estimer (je suis le meilleur, le plus fort…). J’ai tendance à l’encourager, mais avec lui, pas de moyen terme : soit il est super fort, soit il est nul !
    C’est également un enfant très curieux. Nous essayons de le motiver par son envie de découvrir de nouvelles choses : nature, oiseaux, bricolage, science… Pour mieux le comprendre, j’ai également suivi des formations de parentalité positive, ce qui m’a appris l’écoute empathique. Mais ça n’est pas tous les jours évidents car étant un enfant hyper sensible, il a toujours quelque chose qui ne va pas. Toujours chagrin, jamais content, toujours à fleur de peau… J’ai un autre enfant (une fille) qui a beaucoup de caractère et est en plein phase d’opposition et pourtant, je la trouve plus facile à vivre car moins “à vif”.
    Je me suis inscrite à la mini-formation et j’ai acheté le guide d’Alabain pour trouver des trucs pour améliorer sa confiance et sa positivité. Nous en avons tous besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.